Council of Nova Scotia Archives

Musée des Acadiens des Pubnicos et Centre de recherche

pubnico - 201732461

Une communauté acadienne depuis 1653…
L’histoire acadienne
couvrant plus de quatre
siècles vous attend au

Musée des Acadiens des Pubnicos
et Centre de recherche
"Les Archives père Clarence d'Entremont"

Pubnico fait partie du territoire que l'on appelait avant la dispersion le CAP-SABLE, qui, dans les débuts, déjà vers 1614, avait son centre au Port La Tour. En 1653, Charles de La Tour offrit à Philippe Mius d'Entremont d'aller s'installer là où bon lui semblerait. Il choisit ce qui était connu alors des amérindiens Mi’kmaq du nom de Pobomcoup. Il octroya à Philippe Mius d'Entremont le titre de Baron et c’est en cette même année, 1653, que Philippe Mius d'Entremont y arriva avec son épouse, Madeleine Hélie, et leur fille Marguerite.

Les habitants de la Baronnie furent déportés au Massachusetts. En 1766 les familles Amirault, Belliveau, d'Entremont, Duon (aujourd'hui d'Eon) et Mius sont parties de Salem, Massachusetts, dans un bateau qu'ils s'étaient construit, en destination de Québec. Ayant fait escale à Halifax, ils dirent aux autorités qu'ils s'en allaient à Québec où ils pourraient pratiquer la religion catholique. On leur offrit alors de choisir les endroits qu'ils voudraient en Nouvelle-Écosse et que l'on verrait à ce qu'un prêtre leur serait envoyé.

Ils se dirigèrent d'abord dans la région où la plupart avaient déjà vécu. En 1767, ils se dirigèrent vers l'emplacement de l'ancienne baronnie de Pobomcoup. Ils se sont établis dans la région des Pubnicos d’aujourd’hui de même que dans plusieurs communautés dans la région d’Argyle d’aujourd’hui.

Pubnico est considéré non seulement comme le plus ancien village qui, en Acadie, est encore occupé par les Acadiens, mais aussi comme le plus ancien village du Canada qui est encore occupé par les descendants de son fondateur.

En 1973 un groupe de citoyens dévoués de Pubnico-Ouest se sont rencontrés et résolurent de former une société historique afin de préserver leur patrimoine. Cette organisation porte maintenant le nom "Société historique acadienne de Pubnico-Ouest". Dès sa fondation elle fut très active. En 1977 elle achète une maison dans le village qu’elle transforme sans délai en musée. Grâce à l’appui et les dons de la communauté, ainsi que des octrois fédéraux et provinciaux, la tâche de rénover l’édifice est allée de bon train. Le musée se compare favorablement aux autres de même envergure. Les artefacts proviennent de sources variées. Depuis son ouverture officielle le musée s’est porté acquéreur d’une collection des plus intéressantes d’artefacts qui offrent une expérience vivante de nos ancêtres d’antan.

En plus d’articles de maison, l'on retrouve des documents et des écrits datant des années 1790 qui sont d’un grand intérêt pour le généalogiste et l’historien.

Dans la nouvelle annexe du musée l’on est fier d’exposer une intéressante collection de plus de 300 appareils-photos et des attirails relatifs à la photographie. La collection couvre cent ans d’histoire photographique y compris un agrandisseur droit opérant à gaz qui date d’environ 1895.

Les Archives et Centre de recherche «Père Clarence-J. d’Entremont est situé au deuxième étage de l’annexe au Musée des Acadiens des Pubnicos.

Les archives comprennent surtout la collection privée de l’historien natif de Pubnico-Ouest, le père Clarence-J. d’Entremont.

pubnico  Logo

On y retrouve aussi d’autres collections. Celles-ci comptent plus de 5000 livres et périodiques (historiques et généalogiques), des généalogies, des concessions de terre, des titres de terre, des microfilms, des cartes géographiques, des photographies, des registres paroissiaux etc.

Vous nous trouvez à : http://www.museeacadien.ca.

              EN
 

Search Nova Scotia's Database of Archival Descriptions in

Council of Nova Scotia Archives — https://archives.novascotia.ca/communityalbums/pubnico/

Copyright © 2022, Council of Nova Scotia Archives.